26.11.2018     0
 

Quels sont les types de fibres musculaires


La personne a des fibres musculaires oxydatives (lentes) et glycolytiques (rapides). Les premiers sont de couleur rouge, ce qui est dû à la forte teneur en molécules d’oxygène qu’ils contiennent.

Les deuxièmes sont blancs, car ils utilisent la glycolyse anaérobie comme principale source d’énergie, avec la participation de la créatine phosphate. Quelle est la valeur de cette information pour un passionné de fitness? Il peut vous aider à dépasser le plateau des sports de force et à atteindre une plus grande hypertrophie musculaire si le but recherché est l’esthétique corporelle.

Les fibres musculaires lents et leur rôle

Et maintenant, imaginons que nous effectuions la même poussée de la barre, mais déjà pour un grand nombre de répétitions, comme le font les athlètes du crossfit. En 30 secondes environ, les fibres musculaires rapides ont épuisé les ressources en glycogène et en phosphate de créatine et ont été épuisées. Et nous devons continuer à avancer. Ensuite, les fibres musculaires lentes sont recrutées. Elles travaillent au carburant “aérobie” et peuvent effectuer de nombreuses coupures. Les gens avec leur prédominance auront une prédisposition au crossfit, à la musculation et à tous les sports nécessitant de l’endurance, mais pas la force explosive.

On dit souvent que les fibres musculaires lentes sont inutiles pour construire une belle silhouette, mais ce n’est pas le cas. Vous pouvez réaliser leur hypertrophie à l’aide d’un entraînement compétent et régulier.

Les fibres musculaires rapides et leur rôle

Les fibres musculaires glycolytiques sont conçues pour effectuer un travail avec une grande puissance, mais de courte durée. Par exemple, lorsque nous poussons une barre ou courons 50 mètres, nous les formons principalement. Elles utilisent un carburant «glucidique», c’est-à-dire qu’elles se nourrissent du processus de glycolyse. La prédominance des fibres musculaires blanches signifie qu’une personne est naturellement sujette à une charge de puissance comportant un petit nombre de répétitions et un poids significatif. Il peut faire plus de travail par unité de temps, si «plus» est un poids important sur la barre, pas le nombre de répétitions.

Les fibres musculaires rapides ne sont souvent pas sujettes à l’hypertrophie (gros volume), mais sont plutôt résistantes. Les personnes avec leur prédominance peuvent ne pas être dotées initialement d’une masse musculaire importante. Mais elles ne sont que l’une de ceux qui secouent leur poids lors de leur première séance d’entraînement et tout le monde s’éto“nne de ce qui se passe parce qu’ils ne voient pas une hypertrophie musculaire impressionnante.

Quelles fibres sont plus, et est-ce important pendant l’entraînement

La prédisposition à certains sports dépend de l’anthropométrie (structure osseuse, longueur du membre, rapport des angles dans les exercices de base), de la composition corporelle (prédisposition à un ensemble de masse grasse), des niveaux hormonaux et de la prévalence de certaines fibres musculaires. Mais la manière dont le système nerveux central gère la charge et ce qu’il veut faire lui-même jouent un rôle important.

Si nous parlons de fitness amateur, lorsque l’entraînement a pour but la beauté et la santé, et non les médailles et les coupes de compétitions sérieuses, la connaissance du type de fibres musculaires prédominant peut constituer un programme d’entraînement permettant d’obtenir des résultats plus rapidement.

Pour les personnes prédisposées au travail répétitif, des séances de musculation de 8 à 12 répétitions dans les exercices de base et de 15 à 20 répétitions dans des exercices isolants ont été créées. Ces fitnessnistes tolèrent bien les maladies cardiovasculaires, ce qui leur permet de lutter efficacement contre les excès de graisse.

S’il existe une prédisposition à l’entraînement en force dans un mode de répétition faible, la maîtrise de la base sera idéale et, pour un débutant, travaillez dans la plage de 5 à 6 répétitions, et pour ceux qui poursuivent, dans un nombre de répétitions plus réduit également. Il est encore nécessaire d’ajouter des modes de fonctionnement relativement multi-répétitifs afin de parvenir à un développement plus équilibré, mais la base peut également être intégrée dans des sessions de formation empruntées à l’arsenal de dynamophilie.

Dans les deux cas, il n’a aucun sens de s’appesantir sur un style d’entraînement quelconque, il est préférable d’utiliser un cycle d’un an dans lequel la charge changera périodiquement de volume et d’intensité.

La plupart des gens ont à peu près la même quantité de fibres musculaires, car ils conviennent parfaitement à un entraînement combiné ou au cyclisme. Essayez de construire votre entraînement de manière harmonieuse, combinez différents éléments et vous atteindrez certainement votre objectif, quel qu’il soit.


Votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *