03.03.2019     0
 

Régime hypocalorique


Régime hypocalorique: de quoi parle-t-on?

Les régimes hypocaloriques consistent à diminuer les apports caloriques:

– en réduisant les quantités d’aliments,

– et en limitant les aliments riches en matières grasses ainsi que l’ajout de matières grasses.

Les régimes hypocaloriques sont indiqués: en cas de surpoids ou d’obésité (évalués en fonction du calcul de l’IMC ou indice de masse corporelle)

Comment s’effectue la réduction énergétique du régime hypocalorique?

Les besoins énergétiques se situent entre 2000 à 2200 kilocalories (kcal) par jour chez l’homme et 1800 à 2000 kcal par jour chez la femme.

– Un régime aux alentours de 1500 kcal par jour (réduction de 15 à 30% des apports caloriques) est un régime peu restrictif. Il permet une perte de poids progressive.

– Un régime entre 900 – 1200 à 1400 kcal est un régime «de bas niveau calorique» (réduction d’au moins 50% des besoins énergétiques). Il permet une perte de poids plus rapide mais il est plus difficile à suivre.

– Un régime à très basse valeur calorique (800 kcal) est très difficile à suivre et ne doit pas être poursuivi plus de quelques semaines.

Les deux principales règles pour maigrir sont d’associer la réduction calorique à l’augmentation des dépenses énergétiques.
C’est pourquoi il est vivement conseillé de pratiquer une activité physique régulière (au moins 30 minutes par jour) qui facilite la perte de poids et, à long terme, la stabilisation du poids.

Quels sont les avantages et inconvénients du régime hypocalorique?

Avantages

Les régimes hypocaloriques s’adaptent facilement à chacun en raison de la diversité des aliments autorisés.

Leur structuration établie avec une diététicienne ou un médecin nutritionniste permet de respecter un bon équilibre alimentaire.

Inconvénients

Ce sont des régimes restrictifs sur un plan quantitatif qui peuvent exposer au risque de carences en cas de régime prolongé. Ils peuvent parfois favoriser une constipation.

La supplémentation en compléments alimentaires (vitamines et minéraux) est préconisée si le régime est poursuivi sur une longue durée.

La prise de compléments alimentaires riches en mucilages ou en fibres de fruits, associés à une eau minérale riche en magnésium, favorisent le transit intestinal.

Quelles sont les bases d’un régime hypocalorique?

Une grande diversité d’aliments

Un régime hypocalorique laisse la possibilité de consommer une diversité d’aliments: légumes, viandes et/ou poissons et/ou oeufs avec des modes de cuisson sans matières grasses (MG); des produits laitiers à 0% MG, des fromages à 30% MG; des fruits, mais pas de sucre ni de produits sucrés.

Pain et céréales sont autorisés en quantité modérée dans le régime aux alentours de 1400 calories, ainsi que 2 c. à soupe d’huile (olive/colza) par jour.

Côté boissons

lI faut boire 1,5 litre à 2 litres de boissons par jour (eau, thé, café, infusions) pour faciliter l’élimination et le drainage de l’organisme.
– ll ne faut pas consommer de boissons sucrées ni de boissons alcoolisées pourvoyeuses de calories (1 g d’alcool = 7 kilocalories).

De quoi faut-il se méfier dans le régime hypocalorique?

Plus le régime hypocalorique est sévère, plus la perte de poids est rapide. Mais le risque principal est un rebond du poids dans les semaines suivant la fin du régime. Il faut donc se méfier du régime hypocalorique à 900 kcal qui doit être suivi sous contrôle médical et sur une courte période (pas plus d’un mois).

Dans quelles circonstances faut-il consulter un expert?

En cas de surpoids important, d’échec de régimes précédents ou de maladie associée (diabète, hypertension).


Votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *